UN FESTIVAL
SOUCIEUX DE SON ENVIRONNEMENT




Après seize éditions dans les Jardins du Palais Longchamp et plus de 350 000 spectateurs, le Marseille Jazz des cinq continents continue de répondre à l’un des défis les plus importants de ce 21e  siècle : l’environnement.

 

 

Le Jazz des cinq continents veut participer à un mouvement de plus en plus indispensable des festivals qui allient culture et développement durable. Indispensable car l’augmentation de la fréquentation et du succès du festival nous incite à mettre en place des actions et trouver les moyens d’assurer une durabilité au site qui risque clairement d’être menacé par la pollution générée par ce succès. Le développement durable apparaît ainsi comme un moyen de se sortir de cette nuisance mais il oblige au festival de redéfinir globalement les contours et les contenus de son organisation et ce, après chaque édition.

 

 

Le festival travaille sur plusieurs aspects, dans différents domaines en ayant toujours pour mission la protection de l’environnement.

 

Les objectifs du festival à court terme sont :

 

• Favoriser des modes de production et de consommation « durables ».

• Participer à l’économie sociale et solidaire.

• Se former, s’informer et participer au développement durable en utilisant le caractère événementiel du festival.

• Réduire les déchets sur site.

• Sensibiliser les festivaliers à la gestion des déchets.

• Inciter aux transports en commun, au covoiturage.

• Privilégier une communication responsable.

 

Un des objectifs majeurs reste, au-delà de la mise en place et de la réalisation, de diffuser cette démarche écoresponsable hors de notre cercle d’activité. Le jazz est un état d’esprit et l’écoute et la pratique incitent à la découverte de l’autre et au respect de l’environnement au sens large. C’est dans le cadre de cette approche que nous souhaitons aussi diffuser notre message d’écoresponsabilité, 2015 nous aura permis de structurer nos actions et notre discours, 2016 est une année ayant pour enjeu élargissement de la démarche.